12. Je vous donne ma paix

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point » (Jean 14:27).

Trouver la paix

Peut-être avons-nous tendance à nous plaindre ou à devenir amers lorsque nous devons faire face aux conséquences des mauvais choix de nos êtres chers. Nous nous demandons parfois : « Pourquoi est-ce que cela m’arrive ? » « Pourquoi dois-je subir cela maintenant ? » ou « Qu’ai-je fait pour mériter cela ? » Bien que ces questions puissent initialement monopoliser nos pensées et absorber notre énergie, nous pouvons choisir de réagir différemment. Nous pouvons nous demander : « Qu’est-ce que le Seigneur veut que j’apprenne de cette expérience ? » « Que voudrait-il que je fasse ? Qui puis-je aider ? » et « Comment puis-je garder mes bénédictions à l’esprit ? » Notre Père céleste nous aime et veut que nous échappions aux conséquences des mauvais choix de nos êtres chers. Il est important de nous rappeler que ce n’est pas lui qui nous donne ces épreuves, mais qu’elles sont le résultat de ces mauvais choix. Cependant, il peut les utiliser pour nous aider à grandir, à progresser et à devenir plus semblables à lui (voir D&A 122).

Si nous faisons preuve de foi, nous pouvons ressentir l’influence purificatrice et la paix de son Esprit, et il nous donnera un « diadème au lieu de la cendre » (Ésaïe 61:3).

Il nous bénira et nous réconfortera grandement, si nous l’invoquons. Même si nous ne recevons pas toujours exactement ce que nous demandons, il nous bénit toujours. Alma et son peuple ne furent pas immédiatement libérés de la servitude, mais « le Seigneur les fortifia, de sorte qu’ils purent supporter leurs fardeaux avec facilité » (Mosiah 24:15). Avec son aide, nous pouvons trouver la paix.

  • Qu’allez-vous faire pour trouver la paix ?

  • Comment avez-vous trouvé la paix auprès de notre Père céleste et du Sauveur ?

Accorder le pardon

L’une des étapes pour accorder le pardon consiste à délaisser les fardeaux qui nous empêchent de ressentir la paix du Sauveur. Gordon B. Hinckley a dit : « Un esprit de pardon et une attitude d’amour et de compassion à l’égard des personnes qui peuvent nous avoir fait du mal sont l’essence même de l’Évangile de Jésus-Christ » (« Of You It Is Required to Forgive, » Ensign, juin 1991, p. 2). Nous obtiendrons la guérison en pardonnant aux autres. James E. Faust a enseigné : « Cela demande de l’humilité, mais, si nous nous mettons à genoux et demandons à notre Père céleste de nous donner un sentiment de pardon, il nous aidera. Le Seigneur exige de nous ‘de pardonner à tous les hommes’ [D&A 64:10] pour notre propre bien parce que ‘la haine retarde la croissance spirituelle’ [Orson F. Whitney, Gospel Themes 1914, p. 144]. Ce n’est que si nous nous débarrassons de la haine et de l’amertume que le Seigneur pourra mettre du réconfort dans notre cœur » (« Le pouvoir guérisseur du pardon », Le Liahona, mai 2007, p. 69).

Pardonner ne veut pas dire approuver les mauvais choix de nos êtres chers ni les laisser nous maltraiter. Mais le pardon nous permet d’aller de l’avant spirituellement, émotionnellement et physiquement. Tout comme nos êtres chers sont en esclavage, notre refus de pardonner peut aussi nous retenir captifs. Lorsque nous pardonnons, nous laissons derrière nous les sentiments qui, selon les paroles de Thomas S. Monson, ont le pouvoir de « ronger, envenimer et finalement détruire » (« Les coins cachés », Le Liahona, juillet 2002, p. 21). De cette façon, nous éliminons les barrières qui nous empêchent d’avoir l’Esprit plus abondamment et nous pouvons continuer d’avancer sur le chemin du disciple. Comme nous le rappelle Dieter F. Uchtdorf, « n’oubliez pas, les cieux sont pleins de gens qui ont ceci en commun : Ils ont obtenu le pardon. Et ils pardonnent » (« Les miséricordieux obtiennent miséricorde », Le Liahona, mai 2012, p. 77). 

  • En quoi le pardon vous a-t-il fait du bien ?

Rechercher l’aide de Dieu pour pardonner

Lorsque pardonner nous semble au-delà de nos forces, nous pouvons nous en remettre au Sauveur afin qu’il nous aide à changer notre cœur et nous accorde le don de la charité. Il peut être très difficile de pardonner à quelqu’un qui nous a fait du tort ou du mal, en particulier lorsque ces offenses sont répétées régulièrement. Mais cela fait partie de ce qui définit un disciple du Christ. Dieter F. Uchtdorf a enseigné : 

« Jésus a dit qu’il est facile d’aimer les gens qui nous aiment ; même les méchants peuvent faire cela ! Mais il a enseigné une loi supérieure. […] ‘Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. […]

L’amour pur du Christ peut enlever de nos yeux les écailles de la rancune et de la colère, nous permettant ainsi de voir les autres de la façon dont notre Père céleste nous voit » (« Les miséricordieux obtiennent miséricorde », p. 76) 

Il nous faudra peut-être faire preuve de patience avec nous-même dans nos efforts pour pardonner à nos êtres chers. Le président Faust a dit :

« La plupart d’entre nous ont besoin de temps pour surmonter la douleur et les torts subis. Nous pouvons trouver toutes sortes de raisons de remettre le pardon à plus tard. L’une d’elles est de vouloir attendre que celui qui a mal agi se repente, avant de lui pardonner. Or pareille temporisation nous fait perdre la paix et le bonheur que nous pourrions connaître. Le choix absurde de ressasser des torts infligés il y a longtemps n’apporte pas le bonheur. […]

« Si nous pouvons éprouver du pardon pour les personnes qui nous ont fait du tort, nous nous élèverons à un plus haut niveau d’estime de nous-mêmes et de bien-être » (« Le pouvoir guérisseur du pardon », p. 68). Si nous faisons confiance au Seigneur et recherchons son aide, il peut nous aider à pardonner comme il le fait.

  • Comment Dieu vous a-t-il aidé à pardonner ?

  • Comment peut-il vous aider à pardonner maintenant ?

Étude de l’Évangile

À l’aide de la prière, étudiez la documentation indiquée ci-dessous et réfléchissez à la manière de mettre en pratique les principes enseignés. 

Matthieu 18:21-35 (Nous devons pardonner aux autres parce que le Seigneur nous pardonne généreusement.)

Luc 7:36-50 (Nous pouvons ressentir l’amour du Sauveur lorsque nous sommes pardonnés.)

Alma 5:12-14 (Le Seigneur peut opérer un grand changement dans notre cœur.)

Doctrine et Alliances 45:3-5 (Nous pouvons recevoir le pardon grâce au sacrifice expiatoire du Christ.)

Doctrine et Alliances 64:10 (Il nous est commandé de pardonner à tout le monde.)

James E. Faust, « Le pouvoir guérisseur du pardon », Le Liahona, mai 2007, p. 67-69

Yoshihiko Kikuchi, « L’art du Guérisseur », Le Liahona, mars 2011, p. 18-23

Richard G. Scott, « Comment guérir les cicatrices profondes des sévices », L’Étoile, juillet 1992, p. 35-37

Dieter F. Uchtdorf, « Les miséricordieux obtiennent miséricorde », Le Liahona, mai 2012, p. 70, 75-77

Séquences vidéo : « Le pardon : Mon fardeau a été rendu léger », « Prends les choses comme elles viennent et aime-les »

Apprentissage et mise en pratique personnels

Les activités suivantes serviront à améliorer votre apprentissage et votre mise en pratique de ces principes. Consignez dans un journal vos pensées, vos sentiments, vos idées et vos plans pour mettre en pratique ce que vous apprenez. À mesure que vos besoins et votre situation changeront, le fait de répéter ces activités vous apportera de nouvelles idées.

  • Étudiez et méditez le discours de Dieter F. Uchtdorf, « Les miséricordieux obtiennent miséricorde » et relevez les principes relatifs au pardon. Qu’avez-vous appris ? Comment le Seigneur vous aidera-t-il à pardonner à votre être cher ? Que vous sentez-vous poussé à faire ?

  • Regardez la séquence vidéo : « Le pardon : Mon fardeau a été rendu léger. » Qu’avez-vous appris au sujet du pardon ? Comment le pardon sera-t-il une bénédiction pour vous ? Comment le pardon peut-il être une bénédiction pour votre être cher ?

  • Répondez aux questions suivantes : « Pourquoi est-il parfois dur de pardonner ? Comment pouvons-nous vaincre ces difficultés ? » Recherchez des idées supplémentaires pour répondre à ces questions dans le discours de Yoshihiko Kikuchi, « L’art du Guérisseur ». Réfléchissez à la façon dont le Seigneur a aidé certaines personnes à pardonner et à ce qu’il peut faire pour vous aider. Notez vos pensées dans un journal. 

  • Regardez : « Prends les choses comme elles viennent et aime-les ». Dans ce que vous avez appris, qu’est-ce qui peut s’appliquer à votre situation ? Comment pouvez-vous bien endurer ? Quelle est la raison d’être de l’adversité ? Comment pouvez-vous trouver la paix au milieu des afflictions ?

  • Étudiez le discours de Richard G. Scott, « Comment guérir les cicatrices profondes des sévices » et méditer le passage suivant : « Au cours de la longue convalescence qui suit une lourde intervention chirurgicale, le malade attend le rétablissement total avec patience, en s’en remettant aux soins d’autres personnes. Il ne comprend pas toujours l’importance du traitement prescrit, mais son obéissance accélère la guérison. Il en est de même pour vous. […] Vous ne pouvez pas effacer ce qui a été fait, mais vous pouvez pardonner (voir D&A 64:10). Le pardon guérit de terribles blessures, car il permet à l’amour de Dieu d’extirper le poison de la haine de votre cœur et de votre esprit. Il purifie votre conscience du désir de vengeance. Il fait place à l’amour purificateur, guérisseur et régénérateur du Seigneur » (« Comment guérir les cicatrices profondes des sévices », l’Étoile, juillet 1992, p. 37). Que vous apprennent les paroles de frère Scott au sujet du pardon ? En quoi cela s’applique-t-il à votre capacité d’accorder le pardon à votre être cher ?

  • Réfléchissez aux principes énoncés dans ces cantiques et chants : « Où pourrais-je chercher ? » (Cantiques, n° 68) ; « Dieu, notre Père » (Cantiques, n° 80) ; « As the shadows fall » (Hymns, n° 168) ; « Maître, la tempête lance » (Cantiques, n° 56) ; « La prière est comme un phare » (Cantiques, n° 75) ; « Aide moi, Père » (Chants pour les enfants, p. 52).

Guide de soutien : Aide pour les conjoints et les familles de personnes en voie de guérison

Conjoints et familles

Sélectionner une section.
Introduction
1234
5678
9101112