6. Tes amis se tiennent à tes côtés

« Tes amis se tiennent à tes côtés, et ils t’accueilleront de nouveau, le cœur chaleureux et la main amicale » (D&A 121:9).

Rechercher du soutien auprès des autres

En plus de nous en remettre au Seigneur, il peut être utile de rechercher le soutien d’autres personnes face aux mauvais choix de nos êtres chers. Nous n’avons pas à souffrir seuls. Henry B. Eyring a dit : « Nous serons tous mis à l’épreuve. Et nous avons tous besoin de vrais amis qui nous aiment, qui nous écoutent, qui nous montrent l’exemple et qui nous témoignent de la vérité, afin de conserver la compagnie du Saint-Esprit » (« De vrais amis », Le Liahona, juillet 2002, p. 29). Faire part de nos difficultés peut être difficile et gênant. Beaucoup d’entre nous ont peur ou honte des choix de leurs êtres chers et ne veulent pas que les autres soient au courant du problème. Peut-être avons nous peur qu’ils nous jugent ou jugent nos êtres chers. Ces derniers peuvent nous demander de n’en parler à personne, même pas aux dirigeants ecclésiastiques. Cependant, il est acceptable et important de demander l’aide dont nous avons besoin ou que nous désirons.

Le Seigneur nous guidera vers le soutien dont nous avons besoin. Il a promis : « Car je suis l’Éternel, ton Dieu, qui fortifie ta droite, qui te dis : ne crains rien, je viens à ton secours » (Ésaïe 41:13). Il a promis de nous conduire par la main et de nous donner la réponse à nos prières (voir D&A 112:10). Le président Kimball a dit ceci au sujet de la manière dont Dieu exauce souvent nos prières : « Dieu nous remarque et il veille sur nous. Mais c’est généralement par l’intermédiaire d’une autre personne qu’il répond à nos besoins » (Enseignements des présidents de l’Église : Spencer W. Kimball, 2006, p. 92). Dieu a placé et continuera de placer des gens sur notre route pour nous aider et nous soutenir pendant nos épreuves.

  • De quel type de soutien ou d’aide pensez-vous avoir besoin ?

  • Comment rechercherez-vous du soutien auprès des autres ?

Rechercher le bon type de soutien

Nous n’avons pas toujours de bonnes expériences quand nous nous tournons vers les autres. Même si une personne nous aime, elle peut être mal informée, malavisée ou incapable d’aider. Cependant, une mauvaise expérience ne doit pas nous faire renoncer à trouver de l’aide. Il est important de réfléchir à toutes les ressources ou personnes qui sont des sources d’aide appropriées, au moment et à la manière de faire part de nos difficultés personnelles et à faire preuve de sagesse concernant les points que nous pouvons aborder sans risque. Parmi les questions à se poser, on pourrait envisager : Est-ce que la personne à qui je parle sera capable de me soutenir ? Est-ce qu’elle agira dans mon meilleur intérêt ainsi que dans l’intérêt de mes êtres chers ? Est-ce qu’elle respectera la confidentialité de l’information et ne jugera pas ? Est-elle assez mature et prête à entendre cela ou est-ce que cela pourrait lui faire du mal ?

  • Qu’est-ce qui peut vous empêcher de rechercher du soutien ?

  • À qui vous sentez-vous poussé à vous adresser pour avoir du soutien ?

Identifier les sources de soutien

Dans votre quête de réconfort et de soutien, réfléchissez aux personnes suivantes :

Famille

Notre famille a le potentiel d’être une grande source d’amour et de soutien. Une des raisons pour lesquelles le Seigneur nous a donné une famille est pour qu’elle écoute et soit disponible quand il nous semble qu’il n’y a personne d’autre. Des membres de la famille à qui nous faisons confiance peuvent nous apporter le soutien et l’approbation dont nous avons besoin pour continuer à faire face aux difficultés avec détermination.

Amis

Les véritables amis sont à nos côtés dans les moments difficiles. Ils écoutent nos problèmes et nos expériences avec compréhension et amour. Ils nous donnent des idées et des conseils pratiques auxquels nous n’avions pas pensé. Les véritables amis nous diront la vérité même quand elle est difficile à entendre et ils respecteront notre libre arbitre et ne nous diront pas comment mener notre vie.

Dirigeants de la prêtrise et de la Société de Secours

Nos dirigeants de la prêtrise et de la Société de Secours sont appelés par révélation et par l’imposition des mains de ceux qui détiennent l’autorité compétente (voir Articles de Foi 1:5). En tant que représentants du Seigneur, ils « utilisent leur temps, leurs compétences et leurs talents, apportent leur soutien spirituel et émotionnel et prient avec foi pour aider autrui » (Manuel 2 : Administration de l’Église, 2010, section 9.6.2). Notre Père céleste aimant guide et oriente nos dirigeants pour nous. Les évêques, en particulier, ont les clés de la prêtrise et le pouvoir de Dieu pour nous bénir. Néanmoins, lorsque vous parlez avec des dirigeants de l’Église, souvenez-vous que, du fait qu’ils ont des niveaux différents de connaissance, il peut être nécessaire de les aider à comprendre ce que vous traversez.

Guides

Les personnes qui ont vécu des expériences avec des êtres chers qui ont fait de mauvais choix peuvent être d’une aide précieuse et de bons guides. Tout ce qui a fonctionné pour eux ne fonctionnera pas pour nous, néanmoins nous pouvons tirer des leçons de leur expérience. Leurs idées et leur compréhension peuvent nous aider à trouver une guérison plus complète et une plus grande paix.

Groupes de soutien

Les groupes de soutien de l’Église pour les conjoints et les familles sont gratuits. Ils se déroulent dans un cadre confidentiel dans lequel les personnes se rassemblent pour parler de leur foi et de leur espérance. Avoir un endroit sûr pour parler ouvertement de nos sentiments et être honnête avec d’autres personnes qui nous comprennent ou qui traversent des difficultés semblables aux nôtres est une grande bénédiction pour nous. S’il n’y a pas de groupe de soutien de l’Église, il existe peut-être dans votre ville d’autres groupes de soutien appropriés qui apportent de l’aide en harmonie avec les principes de l’Évangile

Aide professionnelle

Beaucoup d’entre nous font face à des difficultés émotionnelles quand ils s’efforcent de trouver la paix et la guérison. Si nous avons accès à une thérapie, à un thérapeute compatissant qui approuve les principes de l’Évangile, cela pourra nous aider à affronter nos problèmes non résolus et à les voir avec un regain de courage ou d’un point de vue différent. Tout le monde n’a pas besoin de thérapie, mais c’est une option utile à envisager dans nos efforts pour trouver la paix et la guérison totales grâce au Sauveur. Les évêques et les autres dirigeants de l’Église ont accès à des ressources utiles pour trouver l’aide de professionnels.

  • Quel type de soutien vous a été le plus utile ?

  • Quel type de soutien vous serait le plus utile à ce stade de votre vie ?

  • Comment pouvez-vous être un soutien pour les personnes qui traversent des difficultés similaires ?

Étude de l’Évangile

À l’aide de la prière, étudiez la documentation indiquée ci-dessous et réfléchissez à la manière de mettre en pratique les principes enseignés. 

1 Samuel 20:16-17 (Nos amis nous soutiennent et nous aiment.)

Mosiah 24:13-15 (Dieu nous consolera dans nos afflictions.)

Doctrine et Alliances 81:5 (Le Seigneur demande à d’autres personnes de nous aider.)

Doctrine et Alliances 121:9 (Les amis offrent du soutien et des encouragements.)

Henry B. Eyring, « De vrais amis », Le Liahona, juillet 2002, p. 29-32

James E. Faust, « Raffinés par nos épreuves », Le Liahona, février 2006, p. 2-7

Ronald A. Rasband, « Leçons spéciales », Le Liahona, mai 2012, p. 80-82

« Trouver ou apporter du soutien dans la guérison », OvercomingPornography.org

Apprentissage et mise en pratique personnels

Les activités suivantes serviront à améliorer votre apprentissage et votre mise en pratique de ces principes. Consignez dans un journal vos pensées, vos sentiments, vos idées et vos plans pour mettre en pratique ce que vous apprenez. À mesure que vos besoins et votre situation changeront, le fait de répéter ces activités vous apportera de nouvelles idées.

  • Étudiez et méditez les Écritures indiquées dans ce canevas. Qu’avez-vous appris ? Qui, dans votre entourage, pourrait se tenir à vos côtés et vous soutenir ? De quel type de soutien avez-vous besoin de leur part ?

  • Étudiez et méditez la citation suivante de James E. Faust : « Nous pouvons demander de l’aide. À qui pouvons-nous nous adresser ? Orson F. Whitney (1855-1931) du Collège des douze apôtres, a posé cette question et y a répondu : ‘Vers qui tournons-nous nos regards, dans les moments de chagrin et de désastre pour obtenir de l’aide et de la consolation ? […] Vers des hommes et des femmes qui ont souffert et qui, par leur expérience de la souffrance, apportent la richesse de leur sympathie et de leurs condoléances comme une bénédiction à ceux qui sont maintenant dans le besoin. Pourraient-ils le faire s’ils n’avaient pas souffert eux-mêmes ?’ » (« Raffinés par nos épreuves », Le Liahona, février 2006, p. 5). De quelles façons une personne qui a été dans la même situation que vous peut-elle vous aider ? Qui parmi vos connaissances a connu une situation comparable à la vôtre et pourrait vous aider ? Pensez à demander aux dirigeants locaux, comme votre évêque, votre président de collège ou la présidente de la Société de Secours, de vous orienter vers une personne qui a surmonté les mêmes difficultés.

  • Étudiez et méditez le discours de Henry B. Eyring, « De vrais amis » et celui de Ronald A. Rasband « Leçons spéciales ». Quels principes avez-vous appris ? Comment le soutien des autres peut-il vous aider ? Quelles sources de soutien sont à votre disposition ? Que vous sentez-vous inspiré à faire ?

  • Réfléchissez aux principes énoncés dans ces cantiques : « Seigneur, je te suivrai » (Cantiques, n° 141) ; « Seigneur, j’ai tant reçu » (Cantiques, n° 139) ; « Aimez vos frères » (Cantiques, n° 200).

Guide de soutien : Aide pour les conjoints et les familles de personnes en voie de guérison

Conjoints et familles

Sélectionner une section.
Introduction
1234
5678
9101112