Guide de soutien : Aide pour les conjoints et les familles des personnes en voie de guérison

Introduction

Guide de soutien : Aide pour les conjoints et les familles des personnes en voie de guérison

Ce guide fournit de la documentation et un soutien au conjoint et aux membres de la famille des personnes manifestant des comportements compulsifs. Le but de ce guide est de mettre en relief des principes et des points de doctrine de l’Évangile qui peuvent aider un conjoint ou un membre de la famille à trouver la paix et la guérison grâce au pouvoir de Jésus-Christ et de son expiation. Ce guide ne comprend pas une liste d’étapes directives conduisant à la guérison et applicable à tous ; il va plutôt vous permettre d’apprendre des principes de l’Évangile et de les mettre en pratique. Il n’est pas nécessaire de les étudier dans l’ordre, mais examinez-les tous, en vous concentrant sur ceux qui vous semblent être les plus importants pour vous. Pendant votre étude, l’Esprit peut vous guider pour les appliquer de la manière la plus utile et la plus adaptée à votre situation. Ce processus vous permettra d’acquérir une meilleure compréhension des principes de l’Évangile, de découvrir des idées précises qui vous aideront et aideront vos êtres chers, et de trouver davantage de paix et une guérison plus complète.

Trouver l’espérance

Si l’un de vos êtres chers est pris au piège de comportements compulsifs, vous êtes peut-être découragé, blessé ou désespéré. Il se peut que vous vous inquiétiez des graves conséquences qui semblent menacer votre être cher et vous. Cela vous touche peut-être et vous voulez aider. Quelle que soit votre situation, « à Dieu, tout est possible » (Matthieu 19:26). Dieter F. Uchtdorf a dit : « Peut-être y en a-t-il parmi vous qui ont le sentiment que les ténèbres les envahissent. Vous vous sentez peut-être accablés par le fardeau des soucis, de la peur ou du doute. À votre intention et pour nous tous, je répète une vérité indéniable et merveilleuse : La lumière de Dieu est réelle. Elle est accessible à tous ! Elle donne la vie à tout [voir D&A 88:11-13]. Elle a le pouvoir d’adoucir la souffrance [liée à] la blessure la plus profonde. Elle peut être un baume guérisseur pour la solitude et la maladie de notre âme. Dans les sillons du désespoir, elle peut planter les semences d’une espérance plus radieuse. Elle peut illuminer les vallées du chagrin les plus profondes. Elle peut éclairer le chemin devant nous et nous guider à travers la nuit la plus noire vers la promesse d’une aube nouvelle » (« L’espérance de la lumière de Dieu », Le Liahona, mai 2013, p. 75).


 

Trouver la paix en allant au Sauveur

Nous concentrons souvent nos efforts les plus désespérés à essayer d’aider les personnes que nous aimons. Mais nous avons aussi besoin de l’aide du Seigneur et il nous appelle à aller à lui et à être guéris (voir 3 Néphi 9:13). Notre priorité doit être de nous rapprocher du Seigneur. Nous devons déposer nos fardeaux à ses pieds, nous en remettre à son pouvoir habilitant et attendre patiemment. Ainsi, il viendra à notre secours, nous verrons sa lumière et connaîtrons l’espérance. Cela nous mettra dans une meilleure position pour aider nos êtres chers. Quoi qu’ils choisissent de faire, la paix et l’espérance du Sauveur peuvent nous accompagner. Le président Hunter a dit : « On ne peut obtenir la paix que par une soumission inconditionnelle, une soumission à celui qui est le Prince de la paix, celui qui détient le pouvoir de la conférer. On peut vivre dans un cadre beau et paisible et être constamment tourmenté à cause des dissensions et des discordes internes. Ou se trouver au milieu de destructions totales et d’effusions de sang liées à la guerre et cependant ressentir la sérénité d’une paix indicible. Si nous nous tournons vers l’homme et les voies du monde, nous trouverons la tourmente et la confusion. Mais si nous nous tournons vers Dieu, nous trouverons la paix pour notre âme agitée » (The Teachings of Howard W. Hunter, éd. Clyde J. Williams, 1997, p. 172). Le chemin qui mène à la guérison et à la paix commence en donnant notre cœur au Sauveur et en faisant sa volonté.

S’en remettre au Sauveur

L’Évangile nous enseigne que nous sommes tous responsables de nos actes, et non de ceux d’autres personnes. Afin de guérir complètement, nous devons nous débarrasser de toute culpabilité inutile et reconnaître que nos êtres chers sont responsables de leurs choix. Il est normal de penser que leurs mauvais choix sont, d’une façon ou d’une autre de notre faute, mais c’est inexact. Nous nous préoccupons peut-être des choses que nous aurions pu améliorer ou faire différemment. Il se peut que nous pensions que nous aurions pu empêcher ces mauvais choix d’être faits. Mais la vérité est que nous n’en sommes pas responsables. Nous ne sommes responsables que de la façon dont nous réagissons.

Un élément essentiel de notre guérison est de parvenir à accepter et à comprendre que nos êtres chers sont responsables de leur rétablissement et de leur guérison. Trop souvent, nous supposons que nous devons résoudre leurs problèmes à leur place. Nous avons peur que si nous ne prenons pas le contrôle, la situation continuera d’empirer. Bien que nos efforts soient utiles (et même parfois vitaux), ce sont nos êtres chers qui doivent aller au Sauveur, se repentir, se purifier et recevoir la guérison grâce à lui. Nous ne pouvons tout simplement pas le faire à leur place, et nos tentatives de forcer ou de contrôler leurs choix ne font qu’entraver ou ralentir leur guérison. Lorsque nous comprenons que nous ne sommes pas responsables de leurs choix et que nous ne pouvons pas régler leurs problèmes, nous avons franchi une étape importante dans notre guérison personnelle.

Faire de bon gré tout ce qui est en notre pouvoir

Lorsque les premiers saints furent éprouvés et persécutés, Joseph Smith, le prophète, leur donna le conseil suivant : « Faisons de bon gré tout ce qui est en notre pouvoir ; alors nous pourrons nous arrêter un moment avec la plus grande assurance pour voir le salut de Dieu, et voir son bras se révéler » (D&A 123:17). De la même façon que les premiers saints ont persévéré, nous pouvons accomplir beaucoup en œuvrant patiemment pour améliorer notre situation et aider nos êtres chers. Nous pouvons rechercher l’aide d’autres personnes, assister à des réunions de groupe de soutien, nous informer au sujet des comportements compulsifs et de la guérison et fixer des limites afin de ne pas favoriser les mauvais choix des personnes que nous aimons. De plus, nous pouvons apprendre comment nous en remettre au Seigneur, même lorsque nous avons l’impression que notre cœur va se briser. Si nous faisons notre part, il interviendra et améliorera notre situation et notre vie, ce que nous n’aurions jamais pu faire seul.

Recevoir un diadème au lieu de la cendre

Il peut être difficile de croire que notre souffrance, notre chagrin, notre inquiétude et notre colère peuvent être guéris. Mais le prophète Ésaïe a enseigné : « L’Éternel […] m’a envoyé […] pour accorder aux affligés de Sion, pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu » (Ésaïe 61:1, 3). Quand nous nous tournons vers le Seigneur, la paix et le réconfort qu’il nous offre peuvent vraiment faire des miracles. Nous ne sommes pas forcément reconnaissants de la souffrance et des difficultés, mais nous pouvons ressentir de la joie et de la gratitude lorsque nous apprenons à connaître l’amour et le pouvoir expiatoire du Sauveur au cours d’expériences difficiles. Il peut utiliser notre épreuve pour purifier notre cœur (voir Mosiah 4:2) et peut nous donner un diadème au lieu de la cendre. Nous pouvons avancer avec foi sachant que notre adversité actuelle, et toutes les autres épreuves que nous rencontrons dans la condition mortelle nous donneront de l’expérience et seront pour notre bien (voir D&A 122:7).

Comprendre comment est organisée chaque section de ce guide

Chaque section est divisée en rubriques principales comme indiqué ci-dessous :

Principe clé

Cette rubrique présente une idée ou un principe clé de l’Évangile et comporte des questions pour vous aider à réfléchir à la façon de mieux mettre en pratique cette idée ou ce principe.

Étude de l’Évangile

Cette rubrique contient des Écritures supplémentaires et des discours de l’Église pour l’étude personnelle. Les Écritures enseignent que les paroles du Christ vous diront tout ce que vous devez faire (voir 2 Néphi 32:3).

Apprentissage personnel et mise en pratique

Cette rubrique contient des activités conçues pour vous aider à apprendre ces principes et à les mettre en pratique. Elle a pour but de donner des occasions de méditer et d’étudier des principes de l’Évangile et la façon dont ils s’appliquent particulièrement à vous. Pendant votre étude, notez dans un journal vos pensées, vos sentiments et vos impressions. 

Comprendre comment utiliser ce guide

On utilise ce guide dans les réunions de groupe de soutien pour le conjoint et la famille et on peut aussi s’en servir pour l’étude personnelle. L’assistance au groupe de soutien peut vous aider à trouver davantage de paix et d’espérance. Vous trouverez d’autres renseignements sur le site arp.lds.org.

Guide de soutien : Aide pour les conjoints et les familles de personnes en voie de guérison

Conjoints et familles

Sélectionner une section.
Introduction
1234
5678
9101112