Étape 12 : Le service - L’histoire d’Erik sur le traitement de la toxicomanie

12e étape : Service

PRINCIPE CLÉ : Le sacrifice expiatoire de Jésus-Christ vous ayant amené à un éveil spirituel, faites part de cette expérience à d’autres et mettez en pratique ces principes dans tout ce que vous faites.

Le service vous aidera à grandir dans la lumière de l’Esprit jusqu’à la fin de votre vie. À la dixième étape, vous avez appris à faire une évaluation quotidienne de votre vie et à être responsable de vos actes. À la onzième étape, vous avez appris à vous souvenir du Sauveur à tout moment afin d’être guidé par le Saint-Esprit d’une manière aussi continue que possible. La douzième étape fait appel au troisième ancrage, le service d’autrui, qui assure une guérison permanente et la rémission du péché.

Afin de demeurer libre de toute dépendance, vous devez sortir de votre coquille et vous tourner vers les autres. Le désir d’aider les autres résulte naturellement de l’éveil spirituel.

Vous détenez un message d’espoir pour les autres personnes dépendantes, pour toutes celles qui sont affligées et perturbées et qui sont disposées à envisager de changer de vie par une approche spirituelle et pour toutes celles qui recherchent la vérité et la justice. Le message est que Dieu est un Dieu de miracles, comme il l’a toujours été (voir Moroni 7:29). Votre vie en est la preuve. Vous êtes en train de devenir une nouvelle personne grâce à l’expiation de Jésus-Christ. La meilleure façon de diffuser ce message est de le faire à travers vos efforts de service. En agissant ainsi, vous verrez votre compréhension et votre connaissance de ce processus devenir plus fortes et plus profondes.

Un des plus grands services que vous puissiez proposer est de rendre témoignage de la miséricorde et de la grâce du Sauveur. Porter les fardeaux des autres par des actes de gentillesse et de service désintéressé fait dorénavant partie de votre nouvelle vie de disciple du Christ (voir Mosiah 18:8). Le président Benson a enseigné :

« Les hommes et les femmes qui consacrent leur vie à Dieu découvrent qu’il peut faire beaucoup plus qu’eux de leur vie. Il rendra leurs joies plus profondes, élargira leur vision, vivifiera leur intelligence, fortifiera leurs muscles, édifiera leur esprit, multipliera leurs bénédictions, développera leurs possibilités, réconfortera leur âme, leur suscitera des amis et déversera sa paix sur eux. Quiconque perdra sa vie au service de Dieu trouvera la vie éternelle » (« Jesus Christ, Gifts and Expectations », Ensign, déc. 1988, p. 4).

Aidez-vous de la prière pour trouver des façons de servir en demandant toujours à être guidé par le Saint-Esprit. Si vous le voulez, vous trouverez de nombreuses occasions de parler des principes spirituels que vous avez appris. Vous trouverez des moyens de rendre votre témoignage à d’autres personnes et des occasions de les servir de bien d’autres façons. En servant votre prochain, vous demeurerez humble en restant centré sur les principes et les pratiques de l’Évangile que vous avez appris. Ce n’est qu’alors que vous aurez l’assurance que votre motivation et votre inspiration sont bonnes. Veillez à donner librement sans attendre de résultat particulier. Respectez le libre arbitre des autres. Souvenez-vous que la plupart d’entre nous ont dû « toucher le fond » avant d’être prêts à étudier et à mettre ces principes en pratique. Ce sera vrai également pour la majorité des gens à qui vous souhaitez venir en aide.

Quand vous apprenez qu’il y a d’autres personnes qui souffrent d’une dépendance ou dont les proches souffrent d’une dépendance, vous pouvez leur indiquer ce guide et le Programme de traitement de la dépendance de LDS Family Services. S’ils ont envie de parler, laissez-les faire. Racontez-leur un peu de votre histoire pour leur montrer que vous comprenez ce qu'ils endurent. Ne donnez pas de conseil et n’essayez en aucun cas de les corriger. Indiquez-leur simplement qu’il existe un programme et des principes spirituels qui vous ont fait beaucoup de bien.

Il se peut que vous découvriez que si une personne souffrant de dépendance n’est pas prête à adhérer à ces principes spirituels, un membre de sa famille ou l’un de ses amis sera peut-être réceptif. Quasiment tous les gens qui vivent en ces temps périlleux peuvent tirer profit de l’étude et de l’application des principes de l’Évangile. De temps à autre, vous serez peut-être inspiré d’offrir à quelqu’un un exemplaire de ce guide avec un Livre de Mormon. En faisant ainsi, vous partagerez en fait les outils qui vous ont aidé à reconstruire votre vie en allant au Christ.

Quand vous faites quelque chose pour quelqu’un ou que vous diffusez le message d’espoir et de guérison, vous ne devez pas permettre à l’autre personne de devenir trop dépendante de vous. Votre responsabilité est d’encourager les gens qui ont du mal à se tourner vers leur Père céleste et le Sauveur pour être guidés et recevoir de la force. De plus, vous ne devez pas hésiter à les encourager à s’adresser également aux serviteurs autorisés du Seigneur. De grandes bénédictions peuvent être accordées par le Seigneur par l’intermédiaire des hommes qui détiennent les clés de la prêtrise. En essayant d’aider les autres, vous devez comprendre qu’il leur sera difficile de poursuivre le traitement s’ils n’ont pas le soutien des membres de leur famille ou si ces derniers ne comprennent pas que le traitement prend du temps. Cependant, tout le monde peut guérir, quelle que soit la réaction des autres, même des personnes qui sont très proches.

En apportant aux autres le message de la guérison par les principes de l’Évangile, vous devrez être patient et humble. Il n’y a pas de place dans votre nouvelle vie pour la suffisance ou le sentiment de supériorité. N’oubliez jamais d’où vous êtes sorti et que vous devez à la grâce de Dieu d’avoir été secouru. Jésus-Christ fera de même « dans tous les cas » pour les gens qui se repentiront et se tourneront vers lui (Mosiah 29:20).

Dans votre enthousiasme d'aider les autres, veillez à maintenir un bon équilibre entre la transmission du message et le travail à votre propre programme. Votre première priorité doit être de continuer à mettre vous-même ces principes en application. Vos efforts pour faire part de ces idées aux autres ne seront pas plus efficaces que le niveau de guérison que vous entretenez.

Les principes que vous avez appris et mis en pratique pour surmonter votre dépendance sont les mêmes que ceux qui vous guideront dans tous les aspects de votre vie afin d’agir en accord avec le plan de Dieu. À l’aide de ces principes de l’Évangile, vous pouvez persévérer jusqu’à la fin comme le Seigneur l’a commandé et vous pouvez le faire avec joie.

 


Démarches

Rendez témoignage en public ; magnifiez vos appels et vos talents en servant les autres ; tenez vos soirées familiales et faites vos prières en famille ; préparez-vous à aller au temple et à y adorer Dieu.

Votre témoignage de l’amour et de la miséricorde de notre Père céleste et de son Fils bien-aimé, Jésus-Christ, n’est plus théorique. Il est devenu une réalité vivante. Vous en avez fait vous-même l’expérience. En vous rendant compte de son amour pour vous, vous vous êtes aussi rendu compte de son amour pour les autres.

Howard W. Hunter a enseigné : « Ceux d’entre nous qui ont eu part à l’Expiation ont l’obligation de rendre fidèlement témoignage de notre Seigneur et Sauveur » (« The Atonement and Missionary Work », séminaire pour les nouveaux présidents de mission, 21 juin 1994, p. 2). Rendez témoignage à votre famille par la parole et par l’action dans l’intimité de votre foyer.

Rendez témoignage au cours des soirées familiales régulières, des prières en famille et de l’étude des Écritures en famille. Rendez témoignage en participant avec votre famille à des projets de service et en menant une vie chrétienne. Vous pouvez aussi rendre témoignage à l’église au cours de réunions comme celle de jeûne et de témoignage, en classe ou en remplissant un service pour l’Église.

Magnifiez les appels que vous recevez. Si vous n’avez pas de responsabilité dans votre paroisse ou votre pieu, faites savoir à votre évêque que vous êtes disposé à servir. Vous pouvez aussi faire du bien aux autres en faisant de l’histoire familiale et en vous préparant à assister et à servir au temple et à y faire des alliances avec le Seigneur. Gordon B. Hinckley a enseigné : « Le service au temple est le produit final de tout notre enseignement et de notre pratique » (dans Conference Report, oct. 2005, p. 3 ; ou Le Liahona, nov. 2005, p. 5). Les principes enseignés dans ce guide vous emmèneront au temple ; ils feront croître votre désir d’y servir.

Bien que vous ayez pu croire précédemment que ce serait impossible, vous pouvez maintenant vous imaginer passant les portes du saint temple, vous abreuvant à la paix qui y règne et vous sentant proche du Seigneur dans sa maison. Dans le temple, vous trouverez la force spirituelle de poursuivre la voie de la guérison. Joseph B. Wirthlin, du Collège des douze apôtres, a témoigné : « Le travail régulier au temple peut donner de la force spirituelle. Il peut être un ancrage dans la vie de tous les jours, une source de direction, de protection, de sécurité, de paix et de révélation » (dans Conference Report, avr. 1992, p. 123 ; ou Ensign, mai 1992, p. 88).

 

Servez les gens qui sont aux prises avec la dépendance en leur communiquant les principes de la guérison ; appliquez ces principes à tous les aspects de votre vie

Le programme de traitement et de guérison de la dépendance des LDS Family Services fournit de magnifiques occasions de servir. Vous pouvez servir les autres en assistant aux réunions et en parlant de votre expérience, de votre foi et de votre espérance. Vous pouvez soutenir les autres et les fortifier.

En mettant en pratique les principes de l’Évangile, vous avez appris que l’Expiation s’applique à tous les aspects de la vie. Boyd K. Packer, du Collège des douze apôtres, a rendu ce témoignage :

« Nous pensons souvent que l’expiation du Christ ne s’applique qu’à la fin de la vie dans la condition mortelle pour racheter de la Chute ou mort spirituelle. C’est beaucoup plus que cela. C’est un pouvoir présent à chaque instant auquel nous pouvons faire appel dans la vie quotidienne. Lorsque nous sommes torturés, déchirés ou tourmentés par la culpabilité, ou écrasés par le chagrin, le Sauveur peut nous guérir » (dans Conference Report, avr. 2001, p. 28 ; ou Le Liahona, juillet 2001, p. 26).

Vous pouvez faire passer ce message aux autres par votre exemple et vos paroles d’encouragement. Lorsque vous rencontrez des gens au cours de la journée, saluez-les par un sourire. Montrez de la reconnaissance pour ce qu’ils font. Lorsque l’occasion se présente, rendez témoignage de l’espoir que procure l’expiation de Jésus-Christ.

 


Étude et compréhension

Les Écritures et les enseignements des dirigeants de l’Église vous aideront à poursuivre votre guérison. Étudiez les Écritures et les déclarations suivantes. Utilisez-les pour votre méditation dans la prière, votre étude personnelle et la discussion de groupe.

 

Conversion et guérison

« Se convertir signifie passer d’une croyance ou d’une ligne de conduite à une autre. La conversion est un changement spirituel et moral. Être converti ne veut pas simplement dire accepter mentalement Jésus et ses enseignements mais également avoir une foi motivante en lui et en son Évangile, foi qui provoque une transformation, un changement réel dans la compréhension que l’on a du sens de la vie et dans sa fidélité à Dieu dans l’intérêt, dans la pensée et dans la conduite » (Marion G. Romney, dans Conference Report, Conférence de l’interrégion du Guatémala, 1977, p. 8).

  • Le Sauveur a recommandé à Pierre de fortifier ses frères une fois qu’il serait converti (voir Luc 22:32). Écrivez vos commentaires sur la définition de la conversion donnée par le président Romney et expliquez comment cela s’applique à votre expérience de la guérison.

  • Que pensez-vous de l’idée de fortifier d’autres personnes qui sont en cours de traitement de leur dépendance ?

 

De grands progrès par petites étapes

« Ne vous lassez pas de bien faire, car vous posez les fondements d’une grande œuvre. Et c’est des petites choses que sort ce qui est grand » (D&A 64:33).

  • Expliquez par écrit ce que vous éprouvez à l’idée de vivre ces principes dans tous les aspects de votre existence. Comment le fait de vous rendre compte que les grandes œuvres s’accomplissent par petites étapes vous aide-t-il ?

 

Fortifier les autres

« C’est là ma gloire, de pouvoir, peut-être, être un instrument entre les mains de Dieu pour amener quelque âme au repentir ; et c’est là ma joie.

« Et voici, lorsque je vois beaucoup de mes frères vraiment pénitents, et venant au Seigneur, leur Dieu, alors mon âme est remplie de joie ; alors je me souviens de ce que le Seigneur a fait pour moi ; oui, qu’il a entendu ma prière ; oui, alors je me souviens de son bras miséricordieux qu’il a étendu vers moi » (Alma 29:9-10).

  • Nous avons appris qu’il est crucial pour la guérison d’être disposé à parler de notre témoignage de ces principes. Comment le fait de parler de votre expérience peut-il vous aider à rester fort dans votre traitement ?

« [Puisque vous] êtes disposés à pleurer avec ceux qui pleurent, oui, et à consoler ceux qui ont besoin de consolation, et à être les témoins de Dieu en tout temps, et en toutes choses, et dans tous les lieux où vous serez, jusqu’à la mort, afin d’être rachetés par Dieu et d’être comptés avec ceux de la première résurrection, afin que vous ayez la vie éternelle —

« Or, je vous le dis, si c’est là le désir de votre cœur, qu’avez-vous qui vous empêche d’être baptisés au nom du Seigneur, en témoignage devant lui que vous avez conclu avec lui l’alliance de le servir et de garder ses commandements, afin qu’il déverse plus abondamment son Esprit sur vous ? » (Mosiah 18:9-10).

  • Votre expérience de la dépendance vous aide à comprendre ce que ressentent ceux qui luttent contre la leur ; votre expérience de la guérison vous aide à les réconforter. Expliquez par écrit de quelle façon votre désir et votre capacité d’être témoin de Dieu ont grandi depuis que vous suivez les étapes du traitement.

 

Servir avec l’aide du Seigneur

« Le Rédempteur a choisi des hommes imparfaits pour enseigner le chemin de la perfection. Il l’a fait alors, comme il le fait maintenant » (Thomas S. Monson, dans Conference Report, avr. 2004, p. 19 ; ou Le Liahona, mai 2004, p. 20).

  • Parfois nous nous demandons si nous sommes prêts à parler de notre guérison aux autres parce que nous ne pratiquons pas encore ces principes à la perfection. Comment le fait de vous rendre compte que le Sauveur agit par l’intermédiaire de personnes imparfaites apaise-t-il vos craintes ?

 

La puissance de Dieu pour le salut

Paul pouvait dire à juste titre : « Je n’ai point honte de l’Évangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. »

  • Écrivez les pensées et les sentiments que vous avez lorsque vous regardez en arrière et que vous réfléchissez à l’expérience spirituelle qu’il a fallu pour que vous surmontiez votre dépendance. Mentionnez par écrit tout sentiment de réticence que vous éprouvez à l’idée de raconter à d’autres personnes que vous avez été guéri en appliquant les principes de l’Évangile du Christ.

« Va là où je veux, et le Consolateur te dira ce que tu feras et où tu iras.

« Prie toujours de peur d’entrer en tentation et de perdre ta récompense.

« Sois fidèle jusqu’à la fin, et voici, je suis avec toi. Ces paroles ne sont pas de l’homme ni des hommes, mais de moi, Jésus-Christ, ton Rédempteur par la volonté du Père » (D&A 31:11-13).

  • Les Écritures sont remplies de directives pour les gens qui souhaitent maintenir un mode de vie spirituel qui les ramènera à Dieu. Quel conseil précis trouvez-vous dans ces versets ?